Denis

INTERVIEW : DENIS POLYDORE ENTRAINEUR SENIORS (N3)

Cette semaine c'est Denis Polydore (entraineur des Séniors Masculins) qui répond à nos questions et qui dévoile quelques informations sur lui et sur la saison en cours du côté des Séniors Masculins ! (N3 Poule 4)

Bonjour Denis, …Bonjour Franck bonjour Titi et bonjour à nos internautes…

Franck : Denis, peux-tu te présenter et quel est ton parcours handballistique

Denis : J’ai 52 ans, passionné de hand de longue date. Je suis avant tout Prof et j’ai pratiqué le hand jusqu’en D2 durant plusieurs saisons. Je me suis préparé à devenir entraîneur en passant divers diplômes. Je suis une personne proche des joueurs (c’est ma nature) et très respectueuse des dirigeants, bénévoles et des arbitres. J’aime aussi que les choses soient bien faites. Je suis peut-être hyper exigeant envers moi et envers les autres

Franck : peux-tu nous dire ce qui t’a poussé à venir au club de Puteaux ?

Titi : et Quelle est ta mission ou ton rôle.

Denis : C’est un concours de circonstances. Je souhaitais revenir sur de la nationale car j’étais lassé du manque d’investissement des joueurs au niveau pré-national et lors d’un échange avec Sylvie, une amie et trésorière du club, j’ai su que le CSM était à la recherche d’un nouvel entraîneur pour sa N3. Aussi, elle m’a mis en contact avec les dirigeants et ma vision du handball et surtout du rôle d’un entraîneur de l’équipe phare a de suite collé avec la leur. Le CSM Puteaux est aussi un club à part qui doit ambitionner une place phare dans le monde du handball parisien. Tu n’as pas idée de ce qui peut être fait de « GRAND » ici, que ce soit en termes d’Image ou de Sport.

J’ai plusieurs missions… La première consiste à maintenir le groupe N3 et de le faire évoluer en N2 à moyen terme. J’ai aussi en charge le suivi de la formation des entraîneurs de la section, notamment ceux qui encadrent les équipes de jeunes, en les conseillant et en les poussant à suivre des formations fédérales. Je dois aussi intégrer les jeunes potentiels du club à notre N3, ce qui est déjà le cas. « Nous devons faire en sorte que chaque Putéolien soit fier de la section handball. »

Franck :  Voila maintenant 3 mois que la saison a débuté, tu as disputé 7 matchs soit un petit tiers de la saison, peux-tu nous donner ton avis sur ton collectif Senior 1, les performances par rapport aux objectifs attendus ?

Titi : ton collectif point fort point faible

Denis : C’est un groupe agréable à entraîner, avec un excellent état d’esprit. Il a été renouvelé à 40% avec le départ de certains joueurs à qui l’entraîneur précédent donnait des rôles clé. Ceux qui sont arrivés apportent une réelle valeur ajoutée avec leur mentalité. Il est composé d’une majorité de joueurs ayant déjà évolué en N3, qui connaissent l’exigence de ce niveau. Pour l’instant, nous devons gagner en qualité de jeu, notamment au sein de notre défense. Certains joueurs n’expriment pour l’instant que 30 à 40 % de leur potentiel car ils n’ont pas suivi la préparation de début de saison comme je pouvais l’espérer. L’un de nos gros points forts, c’est cette capacité à se mobiliser, à se serrer les coudes dans les moments difficiles pour se sublimer. Les points faibles, je me garderai bien d’en parler car je ne veux pas que nos adversaires s’en servent en lisant cette interview.

Franck : quels sont tes objectifs cette année ?

Titi :  et que peux-tu ambitionner face au niveau d’adversité au vu des clubs déjà rencontrés et vu le classement actuel ?

Denis : Comme je l’ai exprimé précédemment, l’objectif est le maintien mais le plus tôt possible. Je crois qu’il faut gagner 9 matchs pour s’assurer d’un maintien. Cependant, avoir cette vision c’est donner des limites à ce groupe. Compte tenu des équipes rencontrées, nous pouvons ambitionner de nous classer autour de la 5ème, voire 6ème place. Maintenant, tu sais, une saison est très longue et on peut être confronté à des aléas de tous genres. Chaque match a sa vérité mais nous les jouons avant tout pour les gagner.

Titi : concernant la réserve et son fonctionnement par rapport à l'équipe 1

Denis : La Réserve démarre son championnat en grande difficulté, avec des joueurs qui n’ont, pour la plupart, pas fait de préparation et l’arrivée tardive de cadres en équipe première m’a contraint à puiser dans l’effectif de notre Réserve. L’objectif d’une réserve est de préparer les jeunes joueurs à intégrer l’équipe première mais pour l’instant très peu d’entre eux peuvent prétendre à du temps de jeu en 1. L’écart de niveau en est l’une des causes mais je crois que Mahjid est confronté à ce que j’ai pu vivre les années précédentes au niveau régional. Pour être plus précis, trop peu de joueurs sont disponibles pour stabiliser le groupe Réserve, en semaine et le week-end. Pour l’instant, l’entraîneur agit constamment dans l’urgence. Nous ferons tout pour améliorer son fonctionnement. Je pense qu’il y a des solutions internes qui peuvent être mises en place.

Titi : un avis sur le collectif féminin

Denis : J’ai eu l’occasion de voir jouer le collectif féminin la saison dernière et je trouve qu’il a gagné en qualité avec l’arrivée de quelques joueuses un peu plus expérimentées. Le groupe est assez étoffé si bien qu’une deuxième équipe a été créée. Il semble y avoir une excellente ambiance, comme chez les garçons. J’ignore leur ambition mais elles peuvent prétendre à évoluer plus haut, si elles ne sont pas trop impactées par les blessures et les absences dues à leurs contraintes professionnelles.

Franck : Merci Denis pour ces réponses, pour conclure si tu avais un message à faire passer à ton collectif après ce début de saison, quel serait-il ?

Denis : Il faut garder le même état d’esprit de travail et d’abnégation. Chacun de nous a à apprendre de l’autre. Un seul mot me vient à l’esprit : « Empathie »

Franck : et pour finir veux-tu dire un dernier message aux supporters du club ?

Denis : C’est un réel plaisir de coacher dans cette ambiance. Continuez à venir plus nombreux à chaque journée pour nous encourager mais aussi pour les jeunes qui le méritent autant.

Franck, Titi : merci Denis.