L’ E.R.O.IN. LE CSMP.OUT.

Après avoir rencontré un habitué d'excellence puis un promu, comme elles, nos Mojitas sont confrontées cette fois ci à un relégué coutumier de la Prénat avec un déplacement à Roissy-Ozoir qui sera le deuxième plus long trajet à effectuer. C'est avec 3 jeunes recrues (-23a) pour 2 départs et 8 non encore renouvelées que cette équipe va tenter de retrouver la division supérieure. A nos filles de leur mettre des batons dans les roues, tâche qui ne sera pas de tout repos au vu du score réduit (18-15) réalisé dans les 2 sens par leurs adversaires. Si vous voulez les encourager : c'est à 21H samedi 5 au gymnase Anquetil à OZOIR.
C'est avec une entame performante et en réussite que nos Mojitas mènent rapidement en mode boulet de canon 0-4;5e puis encore 3-7;9e. Petit à petit les locales équilibrent les débats et reviennent à hauteur 7-7;14e, nos approximations en matière de passes sur  grand espace  nous empêchant de prendre de plus larges devants et ce sont nos adversaires qui pour la première fois prennent le score 10 à 9 ;18e. Les 2 collectifs se répondent maintenant du tac au tac, l'écart n'excède pas une unité et c'est avec ce retard de -1  que la Team atteint la pause. 14 à 13. ISSA 5b .KANIA 4b et BROCHET 3b sont les buteures locales --- AUDREY 3 CLO 3 SHAK.NANOU.ANTHE 2 et ELO 1b les scoreuses visiteuses. A la reprise la difficulté à défendre sur la relation demi-centre pivot et le retard de notre repli défensif ont été plus ou moins "résolu" ; et avec plus d'agressivité et d'entraide défensive plus solidaire nos filles reprennent les commandes au score 16-17;37e jusqu'à 18-21 ;45e et 19-22 ; 50e. Las c'était sans compter sur un autre duo (arbitre et GB : MAGASSA) qui rentre sous les feux de la rampe, des coups de sifflet non compris sur l'échelle des sanctions pour l'un ; et des parades réflexes pour l'autre, mettent un terme à nos espoirs 24-22 ; 56e malgré l'acharnement mis pour venir mourir à 25-24 au buzzeur. Pas loin de faire tomber un habitué d'une division supérieure, le Phénix devra faire le vide de ses tensions  "sociales" internes pour tenter de contre-carrer l'équipe de MEAUX, samedi 12, qui poursuit sa marche en avant avec un 3/3 en s'imposant 22 à 17 à ST-LEU. Bravo à toutes.
et merci à CHRIST qui est à la base du résumé.
TiTi