Thomas

   

INTERVIEW : THOMAS CELAUDOUX JOUEUR DE L’EQUIPE PREMIÈRE

   

Cette semaine c'est Thomas Celaudoux capitaine de l’équipe première évoluant en Championnat de France Nationale 3 qui répond à nos questions et qui dévoile quelques informations sur lui et sur la saison en cours.

Bonjour Thomas, …… Bonjour Franck & Titi

Franck : peux-tu te présenter et nous rappeler ton parcours handballistique ?

TOM : J’ai 28 ans, et je joue handball depuis tout petit. J’ai fait mes classes à Saint Gratien, club avec lequel j’ai joué en -18 ans championnat de France puis ai fait mes premiers pas en N1 & N2. A 21 ans, en 2011, j’ai choisi de rejoindre le CSM Puteaux pour rejoindre mon ami d’enfance Vladimir Sestovic et accumuler plus de temps de jeu au niveau national, tout en poursuivant mes études. Je suis principalement arrière droit, même si je peux aussi évoluer à l’aile. Je suis un jouer plutôt altruiste et très porté sur la défense.

Titi : Avec la venue de Denis comme entraineur quel changement y a t-il dans sa façon de travailler ?

TOM : A l’arrivée de Denis, nous sortions d’un cycle de deux ans avec Semir Zuzo pendant lequel nous avons énormément travaillé physiquement et tactiquement, développant un jeu très structuré. Denis travaille beaucoup sur l’optimisation du potentiel individuel des joueurs et la mise en place d’un système collectif fluide permettant à chacun d’exprimer ses points forts.

TITI : est-ce que tu t’attendais à ce classement 5e et ce bilan après 9 journées ?

TOM : Pour être honnête, pas vraiment. Nous avions très peu de certitudes en début de saison : un effectif renouvelé avec des départs importants comme notre chef d’orchestre Corse, beaucoup de nouveaux arrivants, des jeunes sans expérience de la N3, des blessés et des retours de vacances tardifs ! La lourde défaite inaugurale contre le Chesnay a fait très mal, mais dès la semaine suivante nous avons fait meilleure impression contre Rouen malgré la défaite. Et depuis le premier match avec un groupe complet contre l’Entente du Thelle (victoire), la dynamique est très positive. Nous progressons à chaque sortie et voulons continuer à jouer les premiers rôles.

Franck : as-tu une philosophie dont tu ne déroges pas ?

TOM : Ne jamais lâcher et tout donner jusqu’au bout. Cela nous par exemple a plutôt réussi en 2016 avec une longue et difficile saison achevée par une victoire inoubliable aux tirs aux buts en barrage de maintien. Peu importe les joueurs qui sont là, l’identité de cette équipe a toujours été définie par le combat et l’entraide. J’espère que ca continuera encore longtemps.

Franck : À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Tu en penses quoi ? Et TiTi < Seul on va plus vite mais ensemble on va plus loin>

TOM : Une saison de N3 à Puteaux n’est jamais un long fleuve tranquille et nous avons toujours connu des moments difficiles qui ont rendus les victoires plus belles. Donc je suis totalement d’accord avec ce premier proverbe. En ce qui concerne le proverbe de Titi, je dirais surtout que seul on fait de l’athlétisme, pas un sport collectif. On ne peut pas gagner un match seul.

L’internaute anonymović : tout donner pendant 2 mi-temps sur le parquet c’est bien, mais t’en gardes un peu sous la semelle pour la troisième ?

TOM : Je me demande vraiment qui est derrière cette question La troisième mi-temps est toujours importante et festive. C’est un bon moment pour se décontracter mais c’est surtout là que se construit une équipe. Les stages, les déplacements sont également très important pour la dynamique de groupe.

Franck : les minots arrivent dans l’équipe, c’est bon ça ?

TOM : Enfin ! La formation à Puteaux porte doucement ses fruits même si il y’a encore du chemin. On a quelques jeunes très bons : Certains comme Jérémy et Yankou ont déjà un rôle majeur à jouer et ne sont même plus considérés comme des jeunes. Vincent et Alex commencent à accumuler les minutes et auront un rôle important à jouer à l’avenir. Et derrière, il y’a quelques minots très intéressants en réserve ou en moins de 18 ans.

Franck : Quelles sont tes perspectives d’avenir au club ?

TOM : Je suis plus proche de la fin que du début, donc je prends les saisons les unes après les autres. J’ai envie de continuer le plus longtemps possible, tant que je suis performant et que j’apporte à l’équipe. Je pense faire une de mes meilleures saisons depuis longtemps, donc j’en ai encore sous le capot ! Mais plus sérieusement, je suis bien ici, ce sera sans doute mon dernier club. J’arrêterai quand ce sera trop difficile de concilier le hand avec ma vie perso et pro, ou alors si je ne me sens plus à ma place dans l’équipe. Mais on en est loin, l’ambiance est top et les amitiés sont fortes.

TITI : Une équipe t’as t’elle le plus impressionné sur ce premier tiers de championnat ?

TOM : La nôtre ! On avait tout à reconstruire et on l’a plutôt bien fait.

Franck : un petit mot sur le parcours des MOJITAS ?

TOM : C’est bien, la filière féminine prend forme, des seniores aux équipes de jeunes. C’est un travail de fond entamé par le bureau précédent qui a fait venir Christophe, le moteur de ce projet. Et la nouvelle équipe en place a mis la vitesse supérieure ! Il y’a de la place pour tout le monde à Puteaux, hommes et femmes, compétition ou loisir.

Franck : est-ce que tu as quelque chose à rajouter ?

TOM : Venez nombreux au gymnase voir les matchs ! Il y’a déjà pas mal de mondes pour la N3 et les filles, mais n’oubliez pas les jeunes et l’équipe réserve 😊

Franck : Un dernier message aux supporters du club ?

TOM : Merci à tous pour le soutien grandissant match après match ! On compte sur vous jusqu’au bout de la saison et on vous promet plein de matchs à rebondissements.

Fanck,Titi : merci Tom.